Accueil

Le congrès national extraordinaire du POID,
réuni le 9 décembre 2023,
a décidé de changer de nom pour celui de
Parti des Travailleurs“.
le site internet du Parti des Travailleurs Vaucluse se trouve ici :

https://pt84.fr/

A Avignon, le POID participera à la nouvelle manifestation samedi 2 décembre, 14 h
(Rendez-vous à la Cité Administrative) :

” Pour l’arrêt immédiat de l’intervention israélienne à Gaza et en Cisjordanie !
Pour la levée totale et immédiate du blocus de Gaza !

” Non à la deuxième Nakba et à la complicité des gouvernements Biden et Macron !
L’ONU, c’est la partition ! L’ONU, c’est pas la solution !

” Arabes et juifs tous unis dans une seule Palestine laïque et démocratique !

Lire ici le communiqué du POID du 28 novembre 2023

La Fédération des Jeunes Révolutionnaires informe :

tout élève de seconde dont la famille n’aura pas trouvé de stage en milieu professionnel, avec l’exploitation cachée que cela implique souvent, sera obligé d’effectuer au moins une partie du SNU

Manifestation pour la paix en Palestine
Dimanche 26 novembre à 16 heures

Le POID sera présent lors de la manifestation pour la paix en Palestine, ce dimanche 26 novembre à 16 h, à Avignon, devant la cité administrative et en direction de la place de l’horloge.

Vous trouverez ci-dessous et en pièce jointe une mise au point adoptée par le comité de Vaucluse du POID, réuni ce mercredi 22 novembre.

Mise au point

Plusieurs sympathisants nous ont signalé avoir lu le sigle du POID dans un appel à manifester pour la paix en Palestine samedi 18 novembre dernier à Avignon, aux côtés de diverses autres organisations. Or, personne ne nous a soumis ce texte, le comité de Vaucluse du POID n’a pas été sollicité et ce texte n’a donc pas été discuté et signé par nos instances internes. Tout en prenant part à l’action unie sur les mots d’ordre qui rassemblent, nous n’aurions pas signé un texte commun prétendant s’en remettre à l’ONU pour régler une situation dont elle est responsable depuis 1947. Nous n’aurions pas signé également un texte se prononçant pour la fausse “solution à deux états”.
  Nous sommes parvenus à savoir que c’est un responsable du PCF local qui nous a ajouté sur ce “texte commun”. Nous l’avons rencontré à la fin de la manifestation de samedi 18 pour lui faire part de notre désaccord, sur la forme (pointant un procédé non démocratique) comme sur le fond. Dans l’échange il a avancé “comme vous venez aux manifestations, je pensais que vous étiez d’accord…”. Il a présenté ses excuses et s’est engagé à nous retirer de la liste.
Nous participons aux manifestations, avec nos propres mots d’ordre, lisibles sur nos tracts, cela est de notoriété publique. En l’occurrence, les militants et sympathisants du POID ont manifesté samedi 18 novembre à Avignon, en scandant régulièrement :

Arrêt des bombardements sur Gaza ! Levée du blocus !
L’ONU c’est la partition ! L’ONU n’est pas la solution !
Une seule Palestine, laïque et démocratique !

Projet de loi “immigration de Darmanin :
une attaque contre tous les travailleurs !

Communiqué du 31 octobre 2023 : “Gaza, chaque minute compte !”

Communiqué du POid du 28 octobre 2023
Halte au massacre à Gaza !
Liberté de manifester à Paris !


En France et dans le monde, travailleurs et jeunes sont horrifiés par le massacre en cours du peuple palestinien dans la bande de Gaza totalement coupée du monde depuis 24 heures.
« On assiste de manière assez claire à une mise à mort de milliers, voire de centaines de milliers de civils, y compris des acteurs humanitaires », dénonce le vice-président de Médecins du monde (France Info, 28 octobre).
Pour perpétrer le massacre, le gouvernement israélien a reçu le feu vert de l’administration Biden, dont le porte-parole du Conseil national de sécurité a déclaré : « Nous ne fixons pas de ligne rouge à Israël. »
Fort de ce soutien et de la complicité de l’Union européenne et de ses gouvernements, dont celui de Macron, le porte-parole de l’armée israélienne déclare aujourd’hui : « Nous continuons à poursuivre la guerre (…), nous n’en sommes qu’au début. »
C’est dans ces conditions que l’interdiction par le préfet de police de la manifestation de solidarité avec le peuple palestinien, prévue ce 28 octobre à Paris, vient d’être confirmée. Une interdiction de nature politique que Macron en personne a revendiquée il y a 48 heures.
Une nouvelle fois est confirmée «l’exception française»: celle de Macron et des institutions antidémocratiques de la Ve République qui s’obstinent à interdire toute manifestation de protestation contre le massacre à Gaza, alors qu’elles se multiplient, et sont autorisées, de New-York à Londres.
Il revient aux dirigeants des grandes organisations de gauche qui, à juste titre, dénoncent le massacre à Gaza (à commencer par ceux de La France insoumise et du Parti communiste français) de prendre leurs responsabilités. Qu’ils appellent à manifester pour l’arrêt immédiat des bombardements et de l’offensive terrestre, pour la levée immédiate du blocus de Gaza, imposant au gouvernement Macron le respect de la liberté d’expression.
Nul doute que s’ils le faisaient, travailleurs et jeunes y répondraient massivement.
Montreuil, le 28 octobre 2023, 14 heures

Communiqué du POid, 26 octobre

Une manifestation « Urgence Palestine » est appelée samedi 28 octobre à 14h30 Place du Chatelet à Paris par le Collectif national pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, collectif qui était à l’initiative du rassemblement Place de la République dimanche dernier.

Ses organisateurs appellent à : « un cessez-le-feu immédiat et la fin du blocus. Halte au massacre, Halte au siège ! Stop à l’occupation et à la colonisation. Protection du peuple palestinien » et « le gouvernement français doit intervenir pour faire cesser ces massacres ».

Le préfet de police de Paris vient d’annoncer qu’il interdit cette manifestation au motif que « les organisations qui ont déposé cette déclaration sont des organisations qui, par les propos qu’elles ont pu tenir, pouvaient laisser à penser qu’elles étaient en soutien du Hamas ». Il justifie l’interdiction par un critère « moral » et affirme que le « trouble à l’ordre public peut être immatériel ».

Cette interdiction marque le franchissement d’un pas supplémentaire, dans la voie arbitraire et liberticide dans laquelle est engagée le gouvernement.

Les motifs invoqués, s’ils débouchaient sur une interdiction, pourraient être utilisés demain pour interdire quelque manifestation que ce soit dès lors qu’elle irait à l’encontre de la politique du gouvernement. C’est un véritable délit d’opinion.

Le POID, partisan de la démocratie, s’élève contre cette menace d’interdiction et appelle toutes les organisations qui se revendiquent du mouvement ouvrier et démocratique à la plus grande vigilance pour y faire face.

Le secrétariat national du POID – Le 26 octobre à 14 heures

Après l’assassinat d’un enseignant à Arras : Communiqué du 14 octobre

Israël – Palestine : communiqués du POID du 9 et du 11 octobre

Appel adopté par la rencontre nationale de délégués pour l’unité du 30 septembre 2023

La vie chère… ça ne peut plus durer !

Le 30 septembre, nous, 104 travailleurs, jeunes et militants mandatés par 67 délégations d’entreprise et de localité, nous sommes réunis dans une « rencontre nationale de délégués pour l’unité pour en finir avec Macron et sa politique ». Nous avons répondu à l’appel lancé par des travailleurs hospitaliers de l’hôpital Édouard-Toulouse à Marseille, après les grèves et les manifestations pour le retrait de la
réforme Macron sur les retraites.
Lire la suite de l’appel adopté ici.

Un appel de travailleurs hospitaliers de l’hôpital Édouard-Toulouse de Marseille

« Nous proposons que la rencontre nationale pour l’unité
se tienne le 30 septembre »

Après la mort de Nahel M. à Nanterre,
Quel gouvernement donnera aux jeunes confiance en leur avenir ?

Lire ici le Communiqué du Bureau National du POID du 30 juin 2023, 14 heures

Lire ici le tract de la FJR (Fédération des Jeunes Révolutionnaires) du 5 juillet “Justice pour Nahel”

Police, armée, hors des écoles !
Des enseignants, des heures de cours, des diplômes, pas de la propagande policière !
Annulation de tous les partenariats villes-Prox’Raid Aventure !

Il est urgent que toutes les forces du mouvement ouvrier opposées à la guerre fassent entendre leur voix

Faisant suite à la décision prise lors de la Conférence mondiale contre la guerre et
l’exploitation, pour l’internationale ouvrière, réunis les 29 et 30 octobre 2022, d’inviter les organisations ouvrières, les militants à organiser sous toutes les formes des rassemblements (réunions, meetings, manifestations, conférences de presse, etc.) le week-end des 9, 10 et 11 décembre sur les mots d’ordre suivants :

  • Cessez-le-feu immédiat et sans conditions !
  • Retrait des troupes russes d’Ukraine, retrait des troupes de l’OTAN d’Europe !
  • Troupes étrangères hors des pays qu’elles occupent !
  • Pas un sou, pas une arme pour cette guerre injuste !
  • Les milliards pour les salaires, l’école, les hôpitaux, pas pour la guerre !
  • Aucun soutien aux gouvernements fauteurs de guerre ! »

Le POID s’adresse aux organisations ouvrières et aux militants de ces organisations au niveau national et au niveau départemental. Le POID Vaucluse propose de discuter de l’organisation d’un rassemblement devant la mairie d’Avignon le dimanche 11 décembre.

COMITÉ INTERNATIONAL DE DÉFENSE DES FEMMES AFGHANES

Nous, déléguées à la conférence internationale des femmes travailleuses, tenue le 29 octobre 2022, ayant reçu le message du Mouvement spontané des femmes afghanes adressé à notre conférence, décidons de nous constituer en Comité international de défense des femmes afghanes qui manifestent contre le régime.
Ce message fait état des persécutions dont sont victimes les femmes afghanes de la part du régime des talibans et aussi des protestations et manifestations de femmes organisées contre ces attaques.
Nous décidons de faire connaître largement le message de nos sœurs afghanes dans nos pays respectifs et, en particulier, les six demandes qui figurent en conclusion (lire ci-dessous).
Afin de mettre en œuvre les demandes dont elles nous saisissent, nous appelons toutes les femmes et tous les hommes attachés à la défense des droits démocratiques et des droits des femmes à rejoindre le Comité international afin d’organiser la campagne.
Adopté à l’unanimité par la conférence

Lire ici le message du « Mouvement spontané des femmes afghanes »
à la conférence internationale des femmes travailleuses et adhérez au Comité International

Aux participants au meeting international
du 22 octobre”